Les solutions d’hébergement pour seniors à mobilité réduite

Les solutions d’hébergement pour seniors à mobilité réduite

On estime qu’en France, près de 3% de la population est en fauteuil roulant et plus de 13% souffrent d’une déficience motrice. En tout, on dénombre plus de 850 000 personnes à mobilité réduite. Il peut être difficile d’allier handicap et autonomie chez les seniors. Vivre dans un environnement adapté est primordial pour leur assurer sécurité et confort.

Dans cet article, notre partenaire Logement-seniors.com vous informe sur les solutions d’hébergement pour seniors à mobilité réduite.

Les hébergements pour personnes âgées

Il existe de nombreuses solutions d’hébergement pour personnes âgées :

  • Les maisons de retraite sont destinées aux personnes âgées de plus de 60 ans en situation de forte perte d’autonomie ou de dépendance. Appelées aussi EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), elles accueillent les seniors de GIR 1 à 4 et leur prodiguent tous les soins médicaux nécessaires.
  • Les résidences seniors sont des hébergements pour personnes âgées autonomes. Elles peuvent relever du secteur public comme les résidences autonomie (ex. : foyer logement) et les MARPA ou du secteur privé comme les résidences services seniors ou les villages seniors. Elles permettent aux seniors de vivre dans un environnement convivial et sécurisé tout en maintenant leur autonomie.

Toutes ces solutions d’hébergement sont adaptées aux personnes à mobilité réduite.

Selon l’arrêté du 20 avril 2017 : « Tout établissement disposant de locaux d’hébergement pour le public comporte des chambres ou locaux à sommeil accessibles et aménagés de manière à pouvoir être occupés par des personnes handicapées ». De nombreuses caractéristiques comme le nombre de chambres disponibles aux personnes handicapées, la dimension des portes, passages et du plan de couchage doivent être respectées pour assurer le confort des seniors à mobilité réduite.

Les solutions alternatives telles que la colocation ou l’hébergement familial permettent de rompre la solitude et limiter les frais d’hébergement. En revanche, ces solutions nécessitent l’aménagement du domicile de l’accueillant.

Le maintien à domicile via l’aménagement du domicile

Aujourd’hui, près de 90% des personnes âgées souhaitent vieillir chez eux.

Adapter son domicile permet d’assurer l’autonomie des seniors et de leur permettre de vivre en sécurité malgré un handicap physique.

Si un senior est en fauteuil roulant, il faut penser à mettre tous les meubles à la bonne hauteur (80 à 85 cm en fonction de la hauteur d’assise) ainsi qu’à laisser un espace d’usage au sol de 80 x 130 cm pour permettre la rotation totale du fauteuil. Pour assurer l’accessibilité totale des commodités, rien ne doit être placé sous 40 cm et au-dessus de 130 cm.

Les pièces nécessitant le plus d’aménagement seront, sans doute, la cuisine et la salle de bain. Dans la salle de bain, il est nécessaire d’installer des barres d’appui dans la douche et près des WC, des tapis antidérapants ainsi qu’un siège de douche. L’installation d’une douche à l’italienne est fortement conseillée.

Dans la chambre, installer un sommier électrique réglable facilitera les transferts de positions.
Il est conseillé d’installer un système de téléassistance et des éclairages à détecteurs de mouvements qui, même s’ils sont facultatifs, pourront grandement faciliter la vie du senior.

Avant de commencer l’aménagement du domicile, pensez à demander conseils à un ergothérapeute qui pourra vous conseiller sur les dimensionnels adaptés à votre handicap.

2018-04-04T15:54:00+00:00